fantastique

Poésie et nouvelles fantastiques.

posté le 06-05-2017 à 18:50:06

Le voyage dans le temps.

 

Intrigué par cet étrange phénomène physique, je revins sur ce terrain le lendemain. Et stupéfaction : la maison de gauche avait disparu !

Non pas détruite, mais comme volatilisée. Son emplacement était recouvert par de hautes herbes sauvages.

Que c’était-il donc passé ?

Je subodorais comme un étrange phénomène temporel qui c’était produit sur ce champ à l’abandon.

Curieux, j’allai à la mairie du village pour consulter ses archives poussiéreuses.

La chaumière de droite avait était construite en 1921 et celle de gauche, la disparue, en 1926.

Nous étions en 2017.

Apparemment ce terrain était l’objet d’un voyage dans le temps.

D’après-vous, peut-on dire vers quelle époque nous étions retournés ?

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 30-04-2017 à 08:33:06

Elles communiquent !

 

Les deux maisons abandonnées semblaient communiquer entre-elles.

De temps en temps, des panaches de fumée sortaient de leur cheminée et se dirigeaient l’un vers l’autre. Puis ils fusionnaient pendant quelques brefs instants et brusquement disparaissaient.

Le problème était que ces fumées paraissaient poussées par un vent qui soufflait dans deux directions opposées à la fois, ce qui n’est pas possible.

* Ces chaumières obéissaient-elles aux lois physiques de notre planète ?

*  Qui « fabriquait » ces fumées issues de maisons inhabitées ?

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. gegedu28  le 30-04-2017 à 11:40:37  (site)

Bonjour,
Etrange en effet, ... j'attends la suite !!
Bon 1er Mai !
Gégédu28

 
 
 
posté le 24-04-2017 à 13:33:19

L'autre maison abandonnée.

 

 

A cinq-cents mètres de la chaumière abandonnée, il y avait une autre maison, abandonnée elle aussi.

Elle semblait moins abîmée par le temps, mais tout en elle ruisselait de solitude. Autour de ses murs, quelques hautes herbes courageuses et jaunies avaient survécu. Point de vie animale visible, comme chassée par un mal mystérieux venu d’un autre temps.

Le silence de la vie végétale était parfois troublé par un bruit soudain, comme un furieux éternuement qui s’échappait de la cheminée. Cela durait quelques minutes et effrayait les tiges rabougries qui osaient sortir du sol.

Puis le silence.

Qui durait pendant des heures.

Parfois, un souffle maladif qui semblait provenir de l’intérieur, faisait vibrer les volets fermés, en bois fendillé et sec qui résistait à cette attaque malsaine.

Les deux maisons se faisaient face.

Parmi les hautes herbes sauvages on distinguait comme un chemin sinueux qui reliait les deux portes d’entrée de ces habitations certainement désertées. On devinait que le chemin s’était formé grâce aux va-et-vient innombrables de pas entre les deux maisons. Les pas de qui ? Et pourquoi un chemin si sinueux alors qu’aucun obstacle n’empêchait la naissance d’une liaison bien rectiligne ?

Quel lien étrange unissait les deux chaumières ?

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. fafa-012  le 24-04-2017 à 14:43:12  (site)

bonjour
belle maison rustique , passez une bonne journée.
bises.

2. christineb  le 24-04-2017 à 20:18:48  (site)

Voici deux architectures bien différentes. Effectivement quel lien étrange entre elles?
J'attends de lire la suite.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article